François Mocaër

Une parole qui condamne

est porteuse de pelures

Seul compte le silence

qui dompte les mots

et en abrège le sens

Le poème lui cherche la vérité

au-delà des formes

et se pend à la dernière expiration

d’un brouillard

dans un retranchement de syllabes

***

Nous cherchons la beauté

jusque dans le ravin d’une bouche

Nous cherchons le sens

qui est absolu presque sans forme

Des hommes ont abandonné

leur terre quand d’autres ont péri

après un désir

On pense à la quête vers le ciel

un déploiement de crinière

peut-être

Une suite sans fin de jugements

dans toute cette poussière

On n’existe pas

ou alors dans cette brisure

derrière le manque

Extraits de « Le don du silence est le diamant du vide. Poésie » suivi de « Définitions de Dieu . Le chant de l’éveil. Textes mystiques. » ( Nouvelle édition) Editions Unicité, 2020

Plus d’infos : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/MOCAER-Francois/le-don-du-silence-est-le-diamant-du-vide-suivi-de-definitions-de-dieu-le-chant-de-l-eveil/index.php

FRANÇOIS MOCAËR

Auteur et éditeur. Plus d’infos : https://catalogue.bnf.fr/rechercher.do?index=AUT3&numNotice=11916348&typeNotice=p

https://www.saisonsdeculture.com/portraits/francois-mocaer/

Publié par Eric Dubois

Ecrivain, poète, artiste, responsable de la revue de poésie en ligne " Poésie Mag " , président de l'association culturelle " Le Capital des Mots ". Photo: © Frédéric Vignale, 2016.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :